Revue de presse

Conséquences possibles d’une inflammation persistante après un AVC ou un AIT

Chez les patients victimes d’un AVC ou d’un accident ischémique transitoire (AIT), la prise en charge énergique des facteurs de risque, tout particulièrement de l’hypercholestérolémie n’a pas radicalement transformé le pronostic fonctionnel à long terme. Cette stratégie n’a pas non plus éliminé le risque de récidive, même si elle l’a réduit de manière significative. Le rôle d’une inflammation systémique persistante a été évoqué avec l’émergence du concept de risque inflammatoire résiduel (RIR). Certaines [&;]


Lien vers le billet original