Revue de presse

Quel apport de protides pendant les premiers jours de vie des très grands prématurés ?

Le temps est révolu où les très grands prématurés n’étaient perfusés qu’avec du sérum glucosé pendant les premiers jours de vie. Ils bénéficient à présent d’une nutrition parentérale quasi totale [NPT] parce qu’ils se retrouvent en catabolisme et sont incapables de s’alimenter. Faut-il viser un apport protidique de 3 g/kg/jour ou de 4 g/kg/j dès la naissance ? L’essai ProVIDe (pour Protein Intravenous Nutrition on Development) évalue les effets à moyen terme d’un supplément [&;]


Lien vers le billet original